🐰FÊTEZ PÂQUES🐣 sur la Riviera vaudoise dans le parc de l’Hôtel du Léman !

Dimanche 21 avril 2019, retrouvez votre âme d’enfant à l’Hôtel du Léman !

En plus de la Grande chasse aux 🥚 pour petits et grands (avec de belles surprises offertes par nos partenaires Coop City et Garden centre Bronnimann!), les kids pourront réaliser un bricolage aux couleurs printanières 💐lors de l’atelier proposé par Mimi et Mandarine !

Notre Chef, Laurent Omphalius, vous a concocté pour le midi un menu festif et généreux :

Bulles de bienvenue
***
Foie gras mi-cuit par nos soins à la fleur de sel
Brioche maison et Chutney acidulé à la rhubarbe
***
Tranche de saumon du Connemara juste poêlée
Asperges blanches et Sauce mousseline
Médaillon de filet de bœuf de nos pâturages
Jus corsé au pinot noir de Lavaux
Spaetzle maison à l’ail des ours et Bouquet de légumes primeurs
***
Fraises tout simplement au sucre
Tuile croustillante aux amandes
Crème glacée maison à la vanille de Tahiti
***
Mignardises chocolatées de notre pâtissier

CHF 75.- par personne
Enfant de 5 à 11 ans CHF 30.-

Réservez vite votre table !
021 923 03 03 – hotel-leman@coop.ch

Nous remercions nos partenaires:

          

OFFRE SPÉCIALE : Rajeunissez vos idées avec un séminaire au vert!

Pour votre prochain séminaire:

Un service attentionné, un écrin de verdure, des salles équipées à vos besoins

Pour CHF 75.- / personne (au lieu de CHF 85.-)

A vous la réussite de votre prochain séminaire sur la Riviera vaudoise ! Osez sortir du stress urbain et offrez un bol d’air à vos collaborateurs. La tranquillité et l’énergie positive qui se dégagent dès votre arrivée à l’Hôtel du Léman vous promettent une atmosphère propice à la réflexion.

Situé à seulement 10 minutes de Vevey, nous vous offrons un environnement où tout a été pensé pour le succès de votre événement : des salles lumineuses, des espaces de travail bien équipés, des coins détente à l’extérieur et à l’intérieur, une équipe de service aux petits soins. Sans oublier notre restaurant L’Epicurienne qui régalera les palais des gourmets avec de délicieux plats de saison privilégiant les produits locaux. Tout est fait maison dans nos cuisines !

Vous craquez ? Profitez de notre offre spéciale FORFAIT SÉMINAIRE valable les lundis et vendredis de février à avril 2019 (aussi pendant la période des vacances de Pâques).

Le forfait comprend :

  • Boisson de bienvenue
  • 1 salle de séminaire équipée (Beamer, flip-chart, pinwand, rétroprojecteur, TV/vidéo, valise d’animateur)
  • 1 salle de groupe – en cas de besoin (avec Flipchart et pinwand)
  • Eau minérale en salle
  • Pause-café le matin (jus de fruits / café / thé, viennoiseries, fruits de saison)
  • Repas de midi au restaurant L’Epicurienne (entrée, 4 plats principaux à choix, dessert)
  • Forfait eau minérale et café avec le repas
  • Pause-café l’après-midi (jus de fruits / café / thé, cakes / muffins, fruits de saison)

 CHF 75.- / personne (au lieu de CHF 85.-)

Valable pour toute nouvelle réservation dès le 05.02.19

 Réservation :

021 923 03 03   hotel-leman@coop.ch

 

Rejoignez notre équipe en tant que SERVEUR/-SE au restaurant L’Epicurienne!

Nous recherchons pour compléter notre équipe, un/-e

 SERVEUR/-SE AU RESTAURANT ET BANQUET (8 à 20 heures)

…et sur nos terrasses avec vue panoramique à couper le souffle sur le lac Léman dès la belle saison!

Votre mission :

Sous la supervision du Maître d’hôtel, vous garantissez un accueil de qualité à une clientèle internationale et d’habitués. Vous participerez à la mise en place des différents points de restauration et serez en charge du service en restaurant mais également lors de banquets/apéritifs/cocktail.

Compétences et qualités requises

  • Vous êtes au bénéfice d’une expérience confirmée en tant que serveur/-se dans un établissement hôtelier 4* ou équivalent
  • D’excellente présentation, vous êtes flexible, discret/-ète, avenant/-e et dynamique
  • Vous vous exprimez parfaitement en français et en anglais, allemand un atout
  • Vous avez à cœur d’anticiper les besoins et satisfaire les attentes de nos convives, sans compromis
  • Poste proposé en contrat à durée déterminée du 1er avril au 31 octobre 2019
  • Horaires usuels de la restauration

Nathalie Mika-Huys, Directrice de l’Hôtel du Léman, se réjouit de recevoir votre dossier complet : Nathalie.MikaHuys@coop.ch

Mérites de l’économie Riviera-Lavaux: remise du prix « Impact » au CIC Groupe Santé à l’Hôtel du Léman

Le 29 novembre 2018 s’est déroulée la première édition des « Mérites de l’économie Riviera Lavaux » organisée par la Promotion économique de la région Montreux-Vevey (Promove). Parmi les entreprises récompensées, le CIC Groupe Santé[i] de Clarens a remporté le prix de la catégorie Impact offert par l’Hôtel du Léman.

Nathalie Mika-Huys, directrice de l’Hôtel du Léman, a reçu les représentants du CIC Groupe Santé à Jongny le 9 janvier dernier afin de leur remettre leur prix. C’était aussi une excellente opportunité pour faire connaissance avec Madame Annick Raynal, responsable communication interne et événementiel ainsi qu’avec Monsieur Alain Flückiger, directeur général du groupe.

Tout d’abord, toutes nos félicitations pour avoir gagné le prix « Impact » ! Que représente ce prix pour vous ?

C’est le résultat de toute une équipe ! Le côté humain est très important au sein du groupe et cela a pour résultat que presque 100% des patients sont satisfaits (découvrez leurs témoignages dans cette vidéo ! ). Nous sommes fiers de dire à nos collaborateurs « c’est grâce à vous » !

Quelle a été votre motivation pour participer aux Mérites de l’économie ?

Quand nous avons découvert que ce prix existait, nous nous sommes dit que notre « concept innovant de clinique » correspondait aux critères de participation. Dr Patrick Maire, le fondateur du CIC Groupe Santé, a été visionnaire en offrant des soins privés à toute la population. Il voulait développer une structure en fonction des besoins médicaux de la population locale. 80 % de nos patients ont une assurance de base, mais chez nous ils profitent tous de chambres individuelles comme en division privé, même s’ils ont parfois de la peine à y croire. Souvent les gens pensent clinique = privé. Mais nous sommes différents et offrons vraiment une chambre privée à tous les assurés car nous avons constaté que les patients seuls dans une chambre récupèrent beaucoup plus vite.

Il y a de nombreux avantages d’être implanté sur la Riviera. On arrive facilement à travailler avec les gens de la région dans plusieurs domaines, il y a bonne énergie. Nous consommons local par exemple en travaillant avec les laboratoires locaux.

Le CIC Groupe Santé prévoit un développement du côté de Genève. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Ce nouvel établissement sera aligné sur ce qui se fait déjà à Clarens, avec principalement de l’orthopédie et de l’urologie. Il y a davantage de patientèle assurée en privé à Genève que sur la Riviera vaudoise et le Valais. Il y a donc une opportunité. Nous prévoyons une ouverture courant 2ème semestre 2020.

Si la patientèle est principalement locale, nous sommes aussi en train de nous présenter à l’étranger, en Asie, en Russie et dans les pays du Moyen Orient. Le label suisse et la Riviera parlent aux gens. Nous proposons aussi une suite VIP de 250 mdans notre clinique CIC Riviera, à Clarens!

Connaissiez-vous déjà l’Hôtel du Léman avant de gagner ce prix ?

Monsieur Alain Flückiger: Oui. Alors que je travaillais dans une autre société, nous étions de bons clients. Nous venions régulièrement pour des formations destinées aux collaborateurs dans le domaine des assurances maladie. Je trouve les salles très bien équipées. Les petites salles à côté de des grandes salles sont très appréciables pour les groupes de travail. Les repas ont aussi toujours été d’excellente qualité. Je me souviens aussi du caveau de M. Taverney juste à côté de l’hôtel ! J’aime le fait d’être dépaysé sans partir trop loin.

Le saviez-vous ?

  • CIC Groupe Santé effectue 6’800 opérations par année.
  • CIC Groupe Santé est le plus grand poseur de prothèses de Suisse romande avec plus de 900 prothèses par année.
  • CIC Groupe Santé a obtenu en 2018 la 2ème place du classement de la meilleure clinique de Suisse attribué par l’Association nationale pour le développement de la qualité dans les hôpitaux et les cliniques (sur 280 hôpitaux et cliniques).

Le 29 novembre 2018 au Casino Barrière de Montreux, CIC Groupe Santé reçoit le prix « Impact » attribué par le Jury des Mérites de l’économie Riviera Lavaux (photo: Promove)

[i] La première clinique du groupe, Clinique Riviera, a été fondée en 2007 par le Dr Patrick Maire. Cette dernière, implantée à Clarens, offre 40 chambres et 6 salles d’opération. Le nombre de collaborateurs a plus que doublé depuis sa création pour atteindre 118 (sur un total de près de 200, en incluant la Clinique CIC Valais, ouverte en 2014 à Saxon). L’impact du groupe ne se limite pas qu’aux investissements et aux emplois générés, mais également aux services de proximité qu’il propose à l’ensemble des habitants de la région, par exemple via la création d’une polyclinique, centre d’urgence de premier recours situé à Clarens. Le groupe compte de nombreux fournisseurs/prestataires issus de la région tandis qu’il a contribué directement au projet de Grand-Place à Clarens, en faisant don d’une partie de son terrain. » (in http://lesmerites.ch/laureats/)

La tartelette aux fruits d’automne de notre Chef pâtissier Stéphane Cherel

Notre Chef pâtissier Stéphane Cherel adore adore manger des fruits, surtout de saison. « Une bonne banane, une mandarine ou une grappe de raisin, c’est aussi bon qu’une pâtisserie » aime-t-il répéter!  Il partage avec vous l’une de ses recette coup de cœur, la tartelette aux fruits d’automne. Elle vous permettra d’exprimer toute votre créativité pour sa décoration!

Recette « La tartelette aux fruits d’automne »

Pour 6 personnes

Matériel : 6 petits moules à tartelette

Ingrédients pour la pâte :

  • 150 gr de beurre
  • 100 gr de sucre
  • 1 œuf
  • 250 gr de farine
  • 1 gousse de vanille grattée

Ingrédients pour la crème d’amandes :

  • 250 gr de beurre
  • 250 gr de poudre d’amande
  • 250 gr de sucre glace
  • 150 gr d’œufs (= 3 œufs)

Ingrédients pour la crème pâtissière :

  • 250 gr de lait entier
  • 2 jaunes d’œufs
  • 50 gr de sucre
  • 1 cuillère à café de farine
  • 1 gousse de vanille grattée

+ 200 gr de crème entière liquide montée

Fruits de saison pour la décoration :

  • Figue
  • Prune
  • Raisin
  • Clémentine
  • Pomme
  • Brin de lavande
  • Feuille de menthe
  • selon vos envies !

Méthode pour la pâte :

  1. Mélanger le beurre mou avec le sucre
  2. Ajouter l’œuf au mélange et continuer à battre
  3. Ajouter farine et la vanille et mélanger
  4. Laisser reposer 30 minutes au frigo
  5. Etaler la pâte sur 2-3 mm d’épaisseur et la détailler à la dimension des petits moules. Piquer la pâte.
  6. Moules 7 cm de diamètre

Méthode pour la crème d’amandes :

  1. Ramollir le beurre et y ajouter la poudre d’amandes et le sucre glace
  2. Ajouter les œufs au mélange et battre
  3. Répartir la crème d’amande sur la pâte de chaque petite tartelette (au 2/3)
  4. Cuire à 180 degrés pendant 12-15 minutes

Méthode pour la crème pâtissière :

  1. Faire chauffer le lait et mettre de côté
  2. Dans un autre récipient, mélanger les jaunes d’œufs, le sucre et la farine
  3. Une fois que le lait est chaud, le verser sur le mélange jaunes d’œufs-sucre-farine et mélanger. Cuire le tout jusqu’à petite ébullition et retirer du feu.
  4. Faire refroidir la crème, la lisser au batteur et ajouter 200 gr de crème montée et la gousse de vanille grattée

Montage final :

  1. Disposer la crème pâtissière sur chaque tartelette en faisant attention de ne pas aller jusqu’au bord (pour éviter que cela déborde lorsque les fruits seront posés)
  2. Faites appel à votre créativité pour décorer chaque tartelette avec des fruits d’automne sur la crème pâtissière !

Instagram: stephane_cherel

Les pâtisseries de Stéphane Cherel, trop belles pour être mangées!

A l’Hôtel du Léman, notre équipe aime mettre les petits plats dans les grands, de l’accueil du client jusqu’au au dessert ! Après avoir officié aussi bien dans des pâtisseries de type « boutique » qu’au fameux Mas Candille à Mougins, Stéphane Cherel a mis les voiles pour rejoindre nos cuisines depuis le 1er juin 2018 en tant que Chef pâtissier. Apprenons à mieux connaître ensemble ce natif de Bordeaux qui ne cesse de régaler nos yeux et nos papilles avec ces créations sucrées qui sont parfois si belles qu’on hésite à les manger !

Devenir Chef Pâtissier, était-ce un rêve d’enfant ?

Stéphane Cherel : Enfant, j’étais tout le temps dans la cuisine pour regarder ce que faisaient les grands… Ma mère est un cordon bleu et mon grand-père a été chef cuisinier au Ritz de Boston il y a plus de 60 ans. Il m’a transmis la passion du métier. J’étais très mauvais à l’école et ne pouvais pas suivre un cursus scientifique. Alors j’ai fait mon bac en 3 ans pour devenir cuisinier. Le côté sucré, je l’ai découvert lors de stages. Les dosages, le côté artistique, la minutie de la pâtisserie m’ont plu. J’ai réalisé que le salé me convenait moins. Je préfère travailler le chocolat, les fruits et tout ce qui est sucré car je me sens moins restreint. Aucun problème pour moi de passer 10 heures en cuisine plutôt que 6 dans un bureau !

Quelles sont les qualités essentielles d’un Chef Pâtissier ?

Stéphane Cherel : L’amour de son métier, aimer ce qu’on fait et être un minimum créatif sinon on tourne en rond ! Il ne faut pas avoir peur du travail car le pâtissier et celui qui envoie les plats en dernier, et on part en dernier. Je pense que c’est important de vouloir faire plaisir en partageant ses créations. Les émissions et concours à la télévision sur la pâtisserie sont un plus pour notre métier. Les gens sont plus curieux et posent des questions. Des amateurs ont parfois un très bon niveau parce qu’ils ont la passion.

Quel est votre défi chaque jour à l’Hôtel du Léman ?

Stéphane Cherel : Me réinventer. Ne pas rester dans une routine facile, travailler avec les produits de saison pour préparer aussi bien un chariot varié de desserts, un gâteau pour un mariage, un dessert en grande quantité pour un séminaire. Ici tous les clients ont droit à une cuisine raffinée. Le Chef de cuisine M. Omphalius et la directrice Madame Mika-Huys me font confiance et me donne une liberté totale. Nous avons une bonne communication, ce n’est pas la cuisine d’un côté et la pâtisserie de l’autre. On travaille ensemble.

Où trouvez-vous l’inspiration pour sans cesse créer des nouveautés ?

Stéphane Cherel : Les différents Chefs avec lesquels j’ai travaillé ont été une source d’inspiration. Aussi les stars de la pâtisserie comme les Chefs Cédric Grolet et Amaury Guichon qui sont des maîtres. Je les suis sur les réseaux sociaux, lis leurs livres. J’adore me plonger dans les livres de cuisine traditionnelle. Mon réseau d’amis qui travaillent dans le domaine est aussi une source d’inspiration. Sans oublier mon père qui repère des recettes et des articles et les partage avec moi.

Vos desserts sont aussi un régal pour les yeux ! Avez-vous d’autres passions dans le domaine de l’art ?

Stéphane Cherel : La peinture aérosol, autrement dit les graffitis… sur murs autorisés et papier ! Il y a un lien entre la peinture et la pâtisserie, on part de rien et avec quelques petites bases et ce qu’on ressent sur le moment on arrive à faire quelque chose. Surtout par rapport au mélange des couleurs, je trouve que ça ressemble à la pâtisserie.

Quels sont les pâtisseries qui vous font craquer ?

Stéphane Cherel : La religieuse au chocolat ! Je peux en manger n’importe quand, n’importe où et en entier alors que pour les autres desserts, je n’en mange qu’un petit morceau pour goûter les associations et les mélanges. Je ne suis pas un grand gourmand, parfois 2 carrés de chocolat. Quand je fais des pâtisseries chez moi, c’est pour faire plaisir aux autres. Comme ça et avec beaucoup de sport, c’est facile de garder la ligne.

Suivez Stéphane Cherel sur Instagram! stephane_cherel

Magie de l’hiver à l’Hôtel du Léman!

Si vous êtes fan de fromage…

Pour prendre un bon bol d’air en pleine semaine, déconnecter avec un bon dîner au fromage, pas besoin d’aller très loin… Sur les hauteurs de Vevey à Jongny, la vue sur le lac Léman et les Dents du Midi est époustouflante ! Venez profiter de ce spectacle grandeur nature pour le repas de midi ou du soir, ou simplement à l’heure de l’apéro. Nous avons tout mis en œuvre pour vous faire vivre une expérience conviviale, à quelques pas seulement de la ville.  Venez…

  • partager une fondue en plein air dans notre parc
  • vous blottir dans l’un de nos 3 Pods éphémères à thème : Zermatt, Rio ou Marrakech Dans votre bulle, régalez-vous d’une raclette à la bougie !

CHEESE FONDUE IN THE PARK

Savourez votre fondue debout et respirez le bon air de Jongny !

CHF 35.- / personne (planchette charcuterie, 200 gr. de fromage, pain ou pommes de terre, café/thé offert)

4 personnes min. et 8 max. par arbre à fondue

 

APERO & RACLETTE IN THE POD

Entrez dans votre bulle… et le temps s’arrête !

Pour l’apéro

Planchette de charcuterie à partager CHF 22.-

Pour un dîner entre amis

Raclette à la bougie CHF 35.- / personne (planchette charcuterie, 200 gr. de fromage, pommes de terre, pickles)

4 personnes min.et 8 max. par Pod

A consommer sans modération avec vos amis, votre famille ou vos collègues !

 

Sur réservation uniquement, du lundi au jeudi midi et soir, le vendredi à midi

021 923 03 03   hotel-leman@coop.ch

Fermeture annuelle : 22.12.18 au 06.01.19

Horaire Hiver 2018-19… et des surprises à venir!

Hiver ne signifie pas hibernation à l’Hôtel du Léman !

L’automne est bel est bien arrivé sur la Riviera vaudoise… Il marque la fermeture de nos terrasses. C’est aussi le début d’une période où il fera bon profiter de la vue sur le lac et les sommets enneigés des Alpes en restant bien au chaud, par exemple dans notre restaurant. Le bar-lounge entièrement rénové au printemps dans un style véranda vous donnera l’impression d’être à l’extérieur tellement la luminosité y est vive !

Dès lundi 29 octobre 2018, l’Hôtel du Léman entrera dans son rythme d’hiver. Le restaurant L’Epicurienne vous accueillera :

  • du lundi au jeudi pour les services de midi (12h00 à 14h00) et du soir (19h00-21h00)
  • le vendredi pour le service de midi uniquement (12h00 à 14h00)

Notre bar-lounge sera ouvert

  • du lundi au jeudi, de 7h00 à minuit
  • le vendredi, de 7h00 16h00

Des surprises pour vous réchauffer !

Horaire d’hiver n’est de loin pas synonyme d’hibernation pour note équipe, bien au contraire ! Vous avez aimé notre chalet éphémère et notre yourte mongole ? Vous allez adorer la surprise que nous vous avons préparée pour les mois à venir : bientôt vous pourrez vous réchauffer et vous régaler dans une ambiance cozy et dépaysante. La promesse d’une expérience insolite dans un cadre enchanteur qui vous fera oublier les tracas du quotidien. Continuez à nous suivre sur les réseaux sociaux pour être les premiers à découvrir notre nouveau concept hivernal pensé spécialement pour vous !

Chasse à la carte jusqu’au 29 octobre! Interview de Laurent Omphalius, Chef.

La carte de L’Epicurienne évolue au fil des saisons. Notre Chef Laurent Omphalius et son équipe vous proposent des plats faits maison, élaborés avec des produits frais. Qui dit automne dit naturellement « menu chasse ». Civet et chevreuil sont à la carte jusqu’au 29 octobre, tous les soirs de semaine et le week-end midi et soir. Les plats de chasse sont ceux que notre Chef préfère cuisiner, découvrons dans cette interview pourquoi…

En tant que Chef, que représente pour vous la période de la chasse ?

Laurent Omphalius : Je n’aime pas tuer les animaux et je ne suis pas un chasseur, au contraire. Mais j’aime bien la cuisiner. Ce sont des plats plus corsés, il y a plus de goût dans les viandes et les sauces. Cela reste quelque chose d’exceptionnel dans l’année, on n’en mange pas tous les jours !

Lorsque j’ai fait mon apprentissage de cuisinier, mon patron était chasseur. Il ramenait des chevreuils et des sangliers et on les travaillait de A à Z. Mon intérêt pour ces produits est né à ce moment-là. Enfant, je n’étais pas un fan de chasse car les goûts étaient trop costauds.

Quel est votre plat préféré dans le menu chasse proposé à L’Epicurienne ?

Laurent Omphalius : Nous proposons du civet et de l’entrecôte de chevreuil. Je préfère l’entrecôte de chevreuil. Elle est servie avec une sauce au foie gras, des choux de Bruxelles, une petite courge, des airelles, une poire pochée, et nos fameux spätzli faits maison, comme tout le reste !

Mon plaisir en cuisine est de travailler les garnitures qui accompagnent la viande, en particulier les fruits et légumes qui arrivent au bout de leur maturité en automne. Le raisin, les poires, les pommes, tout est plus goûteux. La courge est  intéressante à préparer en sucré ou salé. J’aime associer des fruits différents à ces plats, par exemple de la mangue, des kumquats épicés au curry.

Notre chef pâtissier a retravaillé le dessert Mont-Blanc qui va bien avec la chasse. Il se compose d’une boule de glace vanille, de coulis de fruits rouges, d’une mousse de marron et d’un peu de crème chantilly.

Quels conseils pourriez-vous donner aux personnes qui préparent la chasse elles-mêmes à la maison ?

Laurent Omphalius : Souvent les gens pensent que le gibier doit être bien cuit. C’est le cas pour les civets et le sanglier. Mais si vous avez des pièces nobles comme les filets ou bien les entrecôtes, il ne faut pas hésiter à les cuire « rosé » ou juste un peu plus que saignant.

Qu’aimez-vous en automne… mis à part la chasse ?

Laurent Omphalius : Les paysages, les couleurs. Il fait moins chaud qu’en été et comme je ne cours pas après la chaleur, ça m’arrange. Quand je pars au travail le matin, j’aime bien voir les vendangeurs que je croise sur mon chemin. Je vais volontiers me balader en forêt, dans les vignes ou près du lac. Les champignons sont aussi très bons en automne, j’adore le bolet !

A LA CARTE…

LE CIVET

Civet de sanglier maison

Poêlée de champignons, croûtons et lardons

Chou rouge braisé aux pommes

Spätzli maison

CH 34.-

LE CHEVREUIL

Entrecôte de chevreuil rôtie, jus perlé au foie gras

Poire pochée, airelles confites, courge butternut sautée

Choux de Bruxelles aux lardons, spätzli maison

CHF 45.-

Pour réserver votre table 021 923 03 03 ou hotel-leman@coop.ch

Grand parking gratuit

Rencontre avec Delphine Morel, vigneronne à Chardonne

Peut-être avez-vous déjà dégusté les vins de Delphine Morel à l’Hôtel du Léman ? « Le Chantey », un Chasselas de Chardonne ou alors « Le Nectar », un assemblage de Pinot Gamay et Gamaret… Nous aimons travailler avec des producteurs locaux et mettre en avant leurs produits, nous pensons que cette démarche fait partie de la responsabilité sociale de tout établissement hôtelier. Le parcours atypique de la jeune vigneronne de Chardonne nous a donné envie de vous la présenter. Interview !

Hôtel du Léman (HDL) : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Delphine Morel (DM) : J’ai 32 ans et je représente la 4ème génération sur le domaine familial « Morel Jean-François vigneron encaveur » à Chardonne. Même si j’ai « baigné » dans la vigne depuis toute petite, j’ai travaillé d’abord 7 ans comme employée de commerce. Puis j’en ai eu marre d’être enfermée toute la journée et c’est devenu une évidence de retourner à la vigne. J’ai repris les études à l’Ecole d’œnologie de Changins de 2011 à 2014, effectué un stage de 3 mois dans une cave en Afrique du Sud et depuis 2015 je travaille sur le domaine avec mes parents et un employé qui travaille avec nous depuis 32 ans !

C’est bien aussi de sortir un peu de la vigne ! J’aime bien aller en montagne, faire du vélo et aussi du yoga pour remettre mon dos de la vigne… J’adore voyager, mais avec ce métier on ne peut pas partir n’importe quand. Il faut attendre la période qui précède les vendanges et l’hiver. Quand je pars, je vais souvent regarder où il y a des vignobles et j’essaye de déguster du vin quand c’est possible. Le balnéaire ça va 2 jours. Je préfère les vacances plus sportives avec de la plongée, de la rando à ski par exemple. J’ai de la peine à rester en place mais ça fait aussi du bien de se reposer !

HDL : Quel a été le regard des autres quand vous avez choisi de devenir vigneronne ?

DM : Les gens sont contents qu’il y ait de la relève dans ce milieu. Je ressens souvent de l’admiration. Mes parents ne voulaient pas que l’une de mes deux sœurs ou moi nous sentions obligées de reprendre le domaine sans être passionnée. Ils sont fiers que ça continue ! Ce métier me titillait déjà quand j’étais petite, mais à l’époque je me disais « c’est plutôt un métier pour les hommes » …

En tant que femme, je n’ai pas trouvé que c’était difficile de m’intégrer. Il y a d’ailleurs de plus en plus de femmes dans ce métier. Quand j’ai fait l’Ecole de Changins, il y avait 50% d’hommes et 50% de femmes pour faire le papier. Mais 5 ans avant moi, il n’y avait que 2-3 filles par classe ! Les vignerons du village voient aussi bien que je vais gratter la terre et travailler la vigne, que je ne suis pas là que pour faire joli. C’est un village où on a la chance d’avoir une très bonne entente entre vignerons. Nous sommes plus à travailler ensemble qu’à se tirer dans les pattes.

HDL : Comment se présentent les vendanges cette année ?

DM : Elles se présentent bien et sont précoces, nous allons commencer à vendanger vers le 20 septembre. Certaines vignes ont un peu souffert de la sécheresse de l’été, mais le raisin est beau. La petite grêle de début août n’a touché que 10% à peine du raisin dans certaines parcelles. On ne choisit pas la météo, c’est ce qui rend le métier intéressant car ce n’est jamais chaque année la même chose. Pendant les vendanges, nous sommes une vingtaine en tout, des gens de la région, des amis. C’est mon moment préféré, convivial et festif, l’aboutissement du travail de l’année. Une fois que le raisin est en cuve, on est content ! Avant ce moment, on n’est à l’abri de rien par rapport à la météo. Nous exploitons 6 hectares et demi de vigne sur Chardonne, Saint-Saphorin, Yvorne et Ollon.

HDL : Quel est votre vin préféré ?

DM : Tout dépend du moment et avec quoi je le bois. Le Chasselas est quand même le cépage phare de la région, notre marque de fabrique. Pour les touristes qui viennent à l’Hôtel du Léman, c’est intéressant pour eux de déguster ce vin car il va autant pour l’apéritif qu’avec un poisson ou du fromage.

Rendez visite à Delphine Morel lors des « Caves ouvertes des vignerons de Chardonne » samedi 17 novembre ! Tous les vignerons ouvriront leurs caves lors de cette journée. Petite restauration, animation musicale avec fanfare et dégustation (CHF 20.- pour le verre qui permet ensuite de déguster les vins dans chaque cave). www.chardonne-vins.ch

Facebook : Morel Vins      Instagram : Morel Vins      www.morel-vins.ch

L’Hôtel du Léman est fier de servir des vins locaux à ses clients
et d’apporter ainsi sa contribution afin de faire du Pays de Vaud
une destination œnotouristique à part entière!