Rencontre avec Delphine Morel, vigneronne à Chardonne

Peut-être avez-vous déjà dégusté les vins de Delphine Morel à l’Hôtel du Léman ? « Le Chantey », un Chasselas de Chardonne ou alors « Le Nectar », un assemblage de Pinot Gamay et Gamaret… Nous aimons travailler avec des producteurs locaux et mettre en avant leurs produits, nous pensons que cette démarche fait partie de la responsabilité sociale de tout établissement hôtelier. Le parcours atypique de la jeune vigneronne de Chardonne nous a donné envie de vous la présenter. Interview !

Hôtel du Léman (HDL) : Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Delphine Morel (DM) : J’ai 32 ans et je représente la 4ème génération sur le domaine familial « Morel Jean-François vigneron encaveur » à Chardonne. Même si j’ai « baigné » dans la vigne depuis toute petite, j’ai travaillé d’abord 7 ans comme employée de commerce. Puis j’en ai eu marre d’être enfermée toute la journée et c’est devenu une évidence de retourner à la vigne. J’ai repris les études à l’Ecole d’œnologie de Changins de 2011 à 2014, effectué un stage de 3 mois dans une cave en Afrique du Sud et depuis 2015 je travaille sur le domaine avec mes parents et un employé qui travaille avec nous depuis 32 ans !

C’est bien aussi de sortir un peu de la vigne ! J’aime bien aller en montagne, faire du vélo et aussi du yoga pour remettre mon dos de la vigne… J’adore voyager, mais avec ce métier on ne peut pas partir n’importe quand. Il faut attendre la période qui précède les vendanges et l’hiver. Quand je pars, je vais souvent regarder où il y a des vignobles et j’essaye de déguster du vin quand c’est possible. Le balnéaire ça va 2 jours. Je préfère les vacances plus sportives avec de la plongée, de la rando à ski par exemple. J’ai de la peine à rester en place mais ça fait aussi du bien de se reposer !

HDL : Quel a été le regard des autres quand vous avez choisi de devenir vigneronne ?

DM : Les gens sont contents qu’il y ait de la relève dans ce milieu. Je ressens souvent de l’admiration. Mes parents ne voulaient pas que l’une de mes deux sœurs ou moi nous sentions obligées de reprendre le domaine sans être passionnée. Ils sont fiers que ça continue ! Ce métier me titillait déjà quand j’étais petite, mais à l’époque je me disais « c’est plutôt un métier pour les hommes » …

En tant que femme, je n’ai pas trouvé que c’était difficile de m’intégrer. Il y a d’ailleurs de plus en plus de femmes dans ce métier. Quand j’ai fait l’Ecole de Changins, il y avait 50% d’hommes et 50% de femmes pour faire le papier. Mais 5 ans avant moi, il n’y avait que 2-3 filles par classe ! Les vignerons du village voient aussi bien que je vais gratter la terre et travailler la vigne, que je ne suis pas là que pour faire joli. C’est un village où on a la chance d’avoir une très bonne entente entre vignerons. Nous sommes plus à travailler ensemble qu’à se tirer dans les pattes.

HDL : Comment se présentent les vendanges cette année ?

DM : Elles se présentent bien et sont précoces, nous allons commencer à vendanger vers le 20 septembre. Certaines vignes ont un peu souffert de la sécheresse de l’été, mais le raisin est beau. La petite grêle de début août n’a touché que 10% à peine du raisin dans certaines parcelles. On ne choisit pas la météo, c’est ce qui rend le métier intéressant car ce n’est jamais chaque année la même chose. Pendant les vendanges, nous sommes une vingtaine en tout, des gens de la région, des amis. C’est mon moment préféré, convivial et festif, l’aboutissement du travail de l’année. Une fois que le raisin est en cuve, on est content ! Avant ce moment, on n’est à l’abri de rien par rapport à la météo. Nous exploitons 6 hectares et demi de vigne sur Chardonne, Saint-Saphorin, Yvorne et Ollon.

HDL : Quel est votre vin préféré ?

DM : Tout dépend du moment et avec quoi je le bois. Le Chasselas est quand même le cépage phare de la région, notre marque de fabrique. Pour les touristes qui viennent à l’Hôtel du Léman, c’est intéressant pour eux de déguster ce vin car il va autant pour l’apéritif qu’avec un poisson ou du fromage.

Rendez visite à Delphine Morel lors des « Caves ouvertes des vignerons de Chardonne » samedi 17 novembre ! Tous les vignerons ouvriront leurs caves lors de cette journée. Petite restauration, animation musicale avec fanfare et dégustation (CHF 20.- pour le verre qui permet ensuite de déguster les vins dans chaque cave). www.chardonne-vins.ch

Facebook : Morel Vins      Instagram : Morel Vins      www.morel-vins.ch

L’Hôtel du Léman est fier de servir des vins locaux à ses clients
et d’apporter ainsi sa contribution afin de faire du Pays de Vaud
une destination œnotouristique à part entière!

Métamorphoses à l’Hôtel du Léman!

Un vent de nouveauté souffle sur l’Hôtel du Léman ! Après avoir inauguré son restaurant L’Epicurienne il y a une année, le Centre de séminaire de Jongny a continué sur sa lancée : des travaux de rénovation d’envergure des espaces Bar et Réception ainsi que la construction d’un Deck avec vue panoramique sur le lac viennent de s’achever. Un relooking en profondeur mariant élégance contemporaine et convivialité qui saura surprendre aussi bien la clientèle d’affaires que de loisirs. Dès fin mai, des soirées thématiques sur des accords de saveurs lointaines et rythmes musicaux animeront les terrasses tout au long de l’été !

La rénovation et la décoration de la Réception, du Bar ainsi que la construction d’un Deck prolongeant L’Epicurienne sur l’extérieur ont été confiés à la société montreusienne Linea Lombardo SA en collaboration avec Nathalie Mika-Huys, directrice de l’établissement. « Comme pour la rénovation du restaurant en 2017, le point de départ de ma réflexion a été le style années 60 qui se retrouve dans certains éléments d’architecture du bâtiment comme les colonnes du passage en plein air liant le bâtiment principal à celui abritant les salles de conférences. Avec une directrice à la tête de l’hôtel, cela allait de soi que l’atmosphère dégagée serait féminine. » explique Christophe Lombardo, architecte.

Nathalie Mika-Huys, directrice commente : « Cette nouvelle étape de transformations de l’hôtel démontre une volonté de nous réinventer en permanence, de répondre aux attentes de notre clientèle très diverse qui a choisi l’Hôtel du Léman pour des raisons professionnelles ou pour se détendre en famille. Notre objectif est d’offrir à nos hôtes une expérience conviviale inoubliable, tant au niveau du service qui fait notre réputation depuis de nombreuses années, que de par des infrastructures modernes et esthétiques ! »

Le Bar & sa terrasse:

un jardin d’hiver glamour pour siroter un cocktail en toute saison

Ses larges baies vitrées et ses tables recouvertes de carrelage lui confèrent des airs de véranda et une ouverture sur l’extérieur sans pareil. La lumière naturelle qui inonde le Bar se reflète sur le sol en marbre blanc poli « de Terrazzo ».  Sur le côté de la salle trône la pièce maîtresse du lieu : un bar-armoire d’hôtel typique, pièce unique imposante réalisée sur mesure en bois laqué bleu et en lamelles de noyer couleur acajou. Les confortables fauteuils se déclinent dans des tons doux mauve et taupe. Une ambiance casual chic idéale pour un afterwork entre collègues ou amis, un rendez-vous professionnel ou tout simplement pour faire une pause loin de l’agitation de la ville.

Le Deck: pour une expérience culinaire en plein air

Le restaurant L’Epicurienne inauguré au printemps 2017 s’étend désormais sur un grand deck en bois ipé de 114 m2. Cette nouvelle construction permet d’accueillir 96 personnes de plus sur les terrasses de l’hôtel.

Dès les premiers rayons du soleil, il fait bon s’y installer pour déguster les plats créatifs et gourmands du Chef Laurent Omphalius… et s’imprégner de la vue imprenable sur le lac et les Alpes !

Le Parc arborisé: ressourcez-vous aux portes de Lavaux!

Un havre de paix entre lac et vignes ! Pour faire une sieste sur un transat au calme à l’ombre du majestueux cèdre du Liban, pour profiter du soleil, pour lire un livre, pour organiser une séance de brainstorming différente, prendre de la hauteur et pourquoi pas succomber à une assiette de fruits…

La Réception: laisser passer la lumière

Chaque élément de la nouvelle Réception est unique et a été réalisé sur mesure. Un filtre en acier et plaques de laiton découpées à la main, véritable travail d’artisan, laisse passer la lumière de façon élégante entre le back office et le lobby. L’habillage des murs a été pensé afin d’apporter une touche glamour dès l’accueil de la clientèle avec une série des collages-photos créés par l’artiste londonien Anthony Gerace.

Les prochaines étapes…

Dans un style en accord avec les travaux qui viennent d’être effectués, la prochaine étape du programme de rénovation concerne les 64 chambres qui seront remises à neuf. Les 17 premières nouvelles chambres seront prêtes pour mars 2019. Les cuisines subiront elles-aussi leur lifting avec la refonte totale de l’espace et de installations professionnelles haut-de-gamme.

 

Photos: EMO- Photo

Nos clients témoignent: « Professionnalisme, accueil, vue magnifique »

« C’est le lieu le plus magnifique qui existe en Suisse, une vue qu’on n’oublie pas… » déclare d’emblée Madame Hildegard Abbet-Schaller lorsque nous lui demandons de nous parler de l’Hôtel du Léman. Après y avoir passé une trentaine de jours par an ces dix dernières années, l’établissement n’a plus de secrets pour elle ! Cela fait déjà 20 ans que la fondatrice de l’école New Perspectives Coaching[1] a découvert le Centre de Séminaire de Jongny pour la première fois en tant que formatrice d’adultes spécialisée Coop Suisse Romande et… y a désormais ses habitudes.

Un lieu pratique car il se situe au cœur de la Suisse romande. « Il faut rarement plus d’une heure, quel que soit le point de départ, pour rejoindre Jongny » explique-elle. La flexibilité des salles où l’on peut bouger les tables et les chaises sans se casser le dos, la mise à disposition de matériel d’animation où rien ne manque avec des stylos qui fonctionnent, un flip chart chargé en papier de qualité, et des infrastructures techniques qui vont au-delà du classique beamer font partie des éléments essentiels pour le bon déroulement des formations. « Etant donné que je sais que tout sera prêt et en bon état de fonctionnement, je peux arriver en toute décontraction pour donner mes cours. »

Pour un brainstorming à l’air pur ou quand le moment de la pause arrive, « profiter des grands espaces verts toujours bien soignés entourant l’Hôtel du Léman est un luxe. Quand on travaille sur soi-même, on est davantage sensible à l’environnement » relève Madame Abbet-Schaller. « L’accueil est toujours chaleureux, les collaborateurs de l’hôtel me reconnaissent et anticipent mes besoins. La beauté de l’endroit et la gentillesse du personnel sont indéniablement la force de l’hôtel. »

Qui dit séminaire, dit aussi faire le plein d’énergie lors d’un repas équilibré, moment de convivialité contribuant à la réussite d’un séminaire. Parmi les menus proposés, l’offre végétarienne connait de plus en plus de succès. « Lors du dernier module de cours, un dîner spécial avec menu personnalisé est organisé le jeudi soir et certains participants dorment sur place. Leur feedback ? Ils me disent que le choix de l’Hôtel du Léman à Jongny contribue beaucoup au plaisir qu’ils ont de suivre cette formation. D’ailleurs la meilleure preuve est qu’ensuite ils reviennent souvent ici pour organiser leurs réunions de classe ! »

[1] New perspectives coaching sàrl a été créé en 2007 par Hildegard Abbet-Schaller en Valais avec une plateforme à Jongny. Elle est le partenaire officiel de l’école de coaching international Solutionsurfers.  Elle assure la direction des formations des coaches professionnels en Suisse romande et dans les pays francophones.

New perspectives coaching forme chaque année des responsables des ressources humaines, des directeurs d’entreprises, des conseillers en personnel, des psychologues ainsi que de futurs coaches à la méthode de coaching focalisée solutions.